Tag Archives: Jean-Marc Moniot

Blumerey ou Blumeray ? Un petit village haut-marnais qui n’arrive pas à écrire son nom

Les gens du village l’écrivent avec un E, les services de l’État avec un A. Si cette anomalie administrative ne suscite pas de polémique dans le village, l’affaire sera tranchée officiellement en 2012 pour déterminer qui du E ou du A l’emportera.

Particularité qui s’ajoute aux mystères de ce petit village : son nom. Traditionnellement le village s’écrit Blumerey. Les panneaux indicateurs des environs ainsi que ceux plantés à l’entrée du village orthographient Blumerey avec un E. Toutes les générations d’habitants utilisent le E au contraire de l’annuaire téléphonique et des instances administratives qui l’écrivent avec un A. David Lebœuf, 45 ans, maréchal-ferrant et citoyen du village est catégorique :

« Je ne conçois pas de l’écrire avec un A. »

Pourquoi ? lui demande-t-on ?

« Je n’en sais rien. Je ne supporte pas de le voir écrit avec un A. »

A-t-il le sentiment qu’on lui impose cette orthographe ?

« Personne ne l’impose. On peut l’écrire comme on veut : sur mon passeport c’est un E, quand je remplis des papiers administratifs, je mets un E. »

Selon Thérèse, 71 ans, l’étymologie du nom Blumerey serait d’origine allemande. La mémoire de l’envahisseur prussien puis allemand est encore vivace chez les plus âgés de ces régions de l’est de la France. Et Thérèse n’hésite pas à faire le lien entre l’occupation prussienne de Blumerey en 1870 et le changement de nom qui en aurait découlé.

« Blumerey signifie le pays fleuri, de l’allemand Blume qui veut dire la fleur. »

Cette explication ne convient pas à tout le monde et certains ont d’autres théories : Jean-Charles, un homme de lettres et d’histoire connu pour son humour et son excentricité, pense que le changement de nom est dû à la fantaisie d’un homme qu’il est incapable de nommer. Il illustre son argument en prenant exemple sur la ville de Wassy situé à quelques kilomètres de Blumerey que l’on orthographiait Vassy dans le passé.

On découvre encore une autre orthographe en compulsant les archives de la mairie : on y lit Blumeraye inscrit sur un plan cadastral du village datant de 1741 :

Les archives départementales de Haute-Marne ont établi que le changement de nom a été officialisé en 1889 pendant la troisième république. Malheureusement les raisons demeurent inconnues. Dans les villages proches, Blumerey est orthographié avec un E : La rue principale qui traverse Arnancourt à 6 kilomètres au sud-ouest de Blumerey a été baptisée route de Blumerey.

L’erreur sur les panneaux à l’entrée du village reviendrait à la DDE (Direction Départementale de l’Équipement) devenue DDT (Direction Départementale des Territoires) depuis 2007. Selon Jean-Marc Moniot, le maire du village, les panneaux ont été remplacés, il y a une dizaine d’années. Ils auraient dû indiquer Blumeray comme il est écrit sur les cartes de l’Institut Géographique National. Mais Blumerey a été imprimé avec un E, comme il l’était traditionnellement. L’IGN a reçu de nombreuses plaintes à ce sujet et a promis de rectifier cette erreur : en 2012, elle prévoit de réunir une commission qui pourrait réhabiliter le E de Blumerey.

Blaise Barbier.

Le rôle du maire dans un petit village français : l’exemple de Jean-Marc Moniot à Blumerey en Haute-Marne

Jean Marc Moniot est devenu maire de Blumerey en 2002 grâce à son expérience et sa popularité.  Malgré ses responsabilités, ce natif du village parvient à poursuivre le passé agriculteur de ses parents et à concilier le travail avec la famille.
Continue reading